Joaquim PUEYO

Député de la 1ère circonscription de l'Orne (Alençon-Domfront)

      Maire d'Alençon & Président de la Communauté urbaine

Commission des affaires européennes du 29 mars 2016 : M. Alain Le Roy, Secrétaire général du service européen d'action extérieure
Question sur la politique étrangère de l'Union... par Joaquim_Pueyo
Commission des affaires européennes du 29 mars 2016; audition de M. Harlem Desir
Question sur la mission "Sophia" menée par l... par Joaquim_Pueyo
Déjeuner convivial avec les familles syriennes réfugiées et accueillies à Alençon, 27 février 2016
Ce samedi 27 février, j'ai assisté à un repas organisé par l'association présidée par Kévin Bodé, en solidarité avec les familles syriennes. J'ai tenus à remercier dans mon discours les parrains et marraines qui accompagnent ces familles ayant fui la guerre et l'horreur dans un esprit de laïcité, de solidarité et de tolérance. Saluons l'implication du restaurant "aux goûts d'ici et d'ailleurs " qui a aidé nos concitoyen(ne)s syriens à confectionner ce déjeuner convivial.
17 décembre: interview sur France 3 Basse-Normandie
Retrouvez ici mon intervention sur ce lien (à partir de 4 minutes 30) ou dans l'extrait qui suit: Interview sur France3 Basse Normandie par Joaquim_Pueyo
Question au Gouvernement - 16 décembre
Question au Gouvernement du 16 décembre par Joaquim_Pueyo
Commission des affaires européennes du 3 novembre 2015 sur la politique migratoire de l'UE
Politique migratoire de l'UE par Joaquim_Pueyo
Commission des affaires européennes du 13 octobre : Réunion sur les questions migratoires
Commission des affaires européennes du 13/10/15... par Joaquim_Pueyo
04 septembre 2015: Joaquim Pueyo appelle l'Europe à organiser l'accueil des réfugiés politiques dans le cadre d'une répartition équitable entre les pays.
L'émotion et l'indignation devant les terribles images de la tragédie qui se joue depuis des mois aux portes de l'Europe provoquent en ce moment un sursaut salutaire en nous poussant à agir collectivement. Ne confondons pas ces réfugiés qui fuient la guerre, la terreur et la mort avec les migrants pour motifs économiques, pour lesquels l'aide au développement des pays d'origine est à privilégier. La protection humanitaire n'est pas un choix que les pays peuvent faire ou ne pas faire, il s'agit d'un devoir envers ceux qui relèvent du droit d'asile. Les conventions de Genève, élaborées au lend...